• Collectif de Solidarité avec le Peuple du Nicaragua

  • Le Collectif de Solidarité avec le Peuple du Nicaragua s’est créé en soutien au mouvement populaire né le 18 avril 2018 au Nicaragua, contre la répression gouvernementale, en opposition aux politiques du président Daniel Ortega, pour la justice et la liberté.

     

    SOUTENONS LES NICARAGUAYEN.NE.S EN LUTTE !

    Signons l'appel ! Partageons ! Interpellons !

  • L'appel

    A la suite du succès de l’appel ci-dessous qui a réuni en quelques jours plus de 300 signatures, et conformément à l’engagement qui avait été pris d’engager des actions, ses initiateurs ont décidé de constituer un Collectif de Solidarité avec le Peuple du Nicaragua. Plus que jamais en effet, le peuple nicaraguayen a besoin de notre solidarité. Seule une répression féroce (près de 500 morts, plus de 3 000 blessés, épuration des administrations, des hôpitaux, des universités, des anciens cadres du FSLN, etc.), qui a déjà contraint plus de 30 000 Nicaraguayens à fuir vers le Costa-Rica voisin, permet aujourd’hui au gouvernement du président Daniel Ortega d’afficher un « retour à la normale». Et la chasse aux contestataires se poursuit.

     

    L'APPEL DE JUILLET :

    Militant.e.s de la solidarité internationale ou citoyen.ne.s attaché.e.s pour des raisons professionnelles ou familiales au Nicaragua, pour bon nombre d'entre nous engagé.e.s auprès de la Révolution sandiniste de 1979 et sa défense face à la contre-révolution armée par les Etats-Unis, nous affirmons notre solidarité avec le peuple du Nicaragua.

     

    Depuis l'émergence du mouvement populaire en avril 2018 et le début de la répression du gouvernement Ortega-Murillo, plus de 500 personnes ont péri et près de 3 000 personnes ont été blessées. La répression s'abat sur les leaders et acteurs.rices du mouvement populaire de la part d'un gouvernement utilisant des méthodes dont la brutalité rappelle les pires dictatures latino-américaines (groupes para-militaires lourdement armées agissant de concert avec la police, assassinats ciblés, enlèvements). Les divers rapports des organisations de défense des droits de l'homme, y compris le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Droits de l'Homme confirment l'ampleur de cette répression.

     

    Le peuple nicaraguayen, qui a affronté durant près de 40 ans la dictature somoziste et dans les années 1980 l'impérialisme nord-américain, mérite tout notre soutien. L'indignation, la douleur, le sentiment de frustration historique sont aggravés par le fait qu'une telle aberration politique provient de dirigeant.e.s et d'un gouvernement qui se revendiquent de gauche.

     

    En réalité, le régime Ortega-Murillo, se drapant derrière une phraséologie anti-impérialiste, a surtout reposé sur une alliance avec l'oligarchie nicaraguayenne, le capital international (y compris des Etats-Unis) et les secteurs les plus réactionnaires des Eglises. Il a avant tout été au service de l'ancienne oligarchie et d'une nouvelle caste liée à la famille Ortega et à l'appareil d'Etat qu'elle contrôle. Il est complice de la dégradation du patrimoine écologique du pays et artisan du bradage de la souveraineté nationale au profit de capitaux étrangers dans le cadre du projet de canal interocéanique. Après avoir progressivement dénaturé la nature démocratique des institutions, il est désormais engagé dans une dramatique dérive.

     

    Les forces de gauche de par le monde ne doivent pas, pour des raisons géopolitiques mal comprises, rester aveugles ou se faire les complices d'une répression qu'elles dénoncent énergiquement et avec raison lorsqu'elle s'exerce notamment au Honduras voisin (depuis quelques jours, la grève générale contre la hausse des prix des transports dans ce pays et des manifestations étudiantes ont été violemment réprimées). Difficile de dire lequel des deux chefs d'Etat s'inspire de l'autre, ce qui est certain c'est que le sentiment de pouvoir agir en toute impunité est un puissant encouragement à la fuite en avant vers toujours plus d'autoritarisme et au musellement des aspirations démocratiques des populations.

     

    Nous condamnons les massacres organisés par le régime d'Ortega-Murillo et ses sbires et soutenons les revendications du mouvement populaire :

    - l'arrêt des violences,

    - une enquête internationale sur la répression et les crimes commis, pour sanctionner leurs responsables,

    - la démission du gouvernement actuel et de la direction de la police,

    - la formation d'un gouvernement de transition avec une large participation des mouvements sociaux,

    - l'organisation d'élections libres.

     

    Nous appelons au développement de la nécessaire solidarité internationale avec le peuple nicaraguayen.

     

    Voir les signataires de l'appel en bas de page. Contactez nous, signez l'appel !

     

     

  • Informations

    Le Nicaragua, c'est où / quoi ?

    La République du Nicaragua, près de 6 millions d'habitants, capitale Managua, se situe entre le Costa Rica et le Honduras, bordé par les océans Atlantique et Pacifique. C'est le plus pauvre pays des Amériques après Haïti et le plus grand pays d'Amérique centrale après le Mexique. Il est dirigé depuis 2007 par le président Daniel Ortega, secondé par sa femme Rosario Murillo, vice-présidente depuis 2017 : leur dérive autoritaire est au coeur de l'actualité.

     

    Un portrait grand public du Nicaragua :

    Geo, 03.10.18, Le nouveau visage du Nicaragua

    Qu'est ce qu'il se passe depuis avril 2018 ? Pourquoi on en parle en ce moment ?

     

    PREMIERS ARTICLES EN AVRIL-MAI 2018 :

    - Amnesty International, 24.04.18 : Nicaragua. L'Etat doit cesser de réprimer les manifestants après la mort de 10 d'entre eux

    - L'Obs, 25.04.18 : 6 jours de manifs, 27 morts : que se passe-t-il au Nicaragua ?

    - Centre tricontinental, 27.04.18 : Nicaragua: les causes d'une révolte

    - Euronews, 30.05.18 (espagnol) : vidéo de l'accueil de la page

     

    ÉVOLUTION DE LA RÉPRESSION AUTOUR DE L’ÉTÉ 2018 :

    - RTBF, 27.06.18 : Que se passe-t-il au Nicaragua? Trois questions à Bernard Duterme

    - Le Monde, 08.07.18 : Comment expliquer l'insurrection au Nicaragua ?

    - Amnesty International, 24.07.18 : Nicaragua. La répression se durcit

    - Reuters/Mediapart, 31.08.18 : Le Nicaragua expulse une délégation de l'ONU

     

    DEPUIS SEPTEMBRE 2018 :

    - Mediapart, 14.09.18 (abonné.e.s) : Les téléphones de la révolution
    - Le Monde diplomatique, 10.18 (abonné.e.s) : Dérive répressive au Nicaragua
    - A l'encontre (blog) : dossier Nicaragua depuis avril 2018
     
     

    Communiqués / Publications contre la répression du gouvernement Ortega-Murillo :

     

    AU NICARAGUA (espagnol) :

    - Centro Nicaragüense de Derechos Humanos (CENIDH) : rapports et documents

    - Articulación de Movimientos Sociales : facebook / twitter

    - Alianza Cívica por la Justicia y la Democracia : site internet / facebook / twitter

     

    RAPPORTS PUBLICS / COMMUNIQUÉS DE PRESSE à l'étranger :

    - SOS Nicaragua, depuis avril 2018 : Global/facebook, France/facebook

    - CCFD Terre solidaire, 27.04.18 : Au Nicaragua, la violente répression contre les mobilisations citoyennes ne faiblit pas

    - Amnesty International, rapport du 29.04.18 (espagnol/anglais) : Disparar a matar: estrategias de represión de la protesta en Nicaragua

    - NPA (France), 18.05.18 : Nicaragua: qui sème le vent...

    - Ministère des affaires étrangères français, 31.05.18 : La France condamne les violences intervenues au Nicaragua depuis le 18 avril

    - Parlement européen, 31.05.18 (anglais) : Nicaragua: MEPs condems brutal repression and demand elections

    - Union européenne, 17.07.18 : L’UE condamne la poursuite des violences au Nicaragua et appelle à une solution pacifique et démocratique

    - Podemos (Espagne), communiqué du 17.07.18 (espagnol) : Solidaridad con Nicaragua: Abajo el régimen Ortega-Murillo

    - Parti de Gauche (France), 28.07.18 : Aux côtés du peuple nicaraguayen

    - Comité pour l'abolition des dettes illégitimes, 07.18 : articles sur le Nicaragua depuis avril 2018

    - Organisation des Etats Américains (OEA), 18.08.18 (espagnol/anglais) : OEA condena violencia en Nicaragua y llama al Gobierno a acordar un calendario electoral

    - Haut-Commissariat aux droits de l'Homme de l'ONU, rapport du 18.08.18 (anglais) : Human rights violations and abuses in the context of protests in Nicaragua

    - Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes (près de 90 organisations syndicales et professionnelles dans le monde), 25.08.18 : Nicaragua: soutien aux manifestations populaires, contre la dictature!

    - AECID (agence publique de coopération internationale espagnole), 01.09.18 (espagnol) : Comunicado: Situación en Nicaragua

    - France Amérique Latine, 08.10.18 : Communiqué de France Amérique Latine sur la situation au Nicaragua 

    - Amnesty International, rapport du 18.10.18 (espagnol/anglais) : Sembrando el terror : de la letalidad a la persecución en Nicaragua

  • Agenda...

    Crise au Nicaragua : Réunion Publique à Paris

    29 novembre 19h, Bourse du Travail, 3 r.du Château d'Eau, PARIS

    Programme :
    - Projection d'un court-métrage explicatif sur la crise
    - Témoignage d'un étudiant ayant participé aux manifestations
    - Présentation d'éléments du rapport d' Amnesty International publié en septembre dernier.
    - Intervention de Mr Alvaro Leiva, de l' Asociación Nicaragüense Pro-Derecho Humano, en visite à Paris.
    - Discussion avec le public

     

    - Événement Facebook

    Rassemblement-Plantón au Trocadéro

    19 octobre - 17h30 au Parvis des Droits de l'Homme (esplanade du Trocadéro), PARIS

    Partout dans le monde, soutenons les six mois de la lutte civique et pacifique du peuple nicaraguayen, en honneur aux mort.e.s, aux blessé.e.s, aux milliers de disparu.e.s et aux centaines de prisonnier.e.s politiques, pour exiger leur libération et la démission immédiates du gouvernement Ortega.

    Exposition "Glances of Resistance"

    18 au 21 octobre (dès 20h) au Grand Marché Stalingrad (Rotonde), PARIS

    "Glances of Resistance – Regards de Résistance" est une exposition multidisciplinaire d’art contestataire et de Résistance du Nicaragua.

    - Evénement sur Facebook

     

    Rassemblement contre la répression au Nicaragua devant l'ambassade à Paris

    25 septembre 18h30, devant l’Ambassade du Nicaragua, 34 av. Bugeaud, PARIS

    A cette occasion, le Collectif de Solidarité avec le Peuple du Nicaragua appelait à : l’abrogation de la loi antiterroriste adoptée en juillet ; la libération immédiate des prisonniers politiques ; la réapparition des disparus ; la fin de la répression ; l'abandon des poursuites judiciaires contre les représentants du mouvement social.

    - Communiqué publié le lendemain

  • Contactez nous ! Signez l'appel !

    POUR SIGNER L'APPEL

    POUR TOUTE QUESTION

    POUR SE RENCONTRER

  • Notre adresse mail

    Notre page Facebook

  • Ils.Elles ont signé l'appel

    Fieux Bernadette & Fernand, Orgelet, parents de Joël Fieux, assassiné par la Contra en 1986. Abbet Sébastien, Lausanne, étudiant. Aldebert Line, Paris. Alonso Lormand Maria Jesus, Genève. Amasse Théo, Marseille, France Amérique Latine. Amzallag Michel, Paris. Andréani Fabrice, Marseille, doctorant en Sciences Politiques, chargé de cours à l’Université Lyon 2 & Sciences Po Lyon. Annequin Jean-Michel, Bagnolet, ancien membre du Comité de Solidarité avec le Nicaragua (CSN). Amand Marie-Thérèse, Présidente Comité FAL Poitiers. Assi Elie-Laurent, Paris, enseignant. Auguet Elizabeth, Alger, ayant vécu, travaillé et scolarisé ma lle pendant plus de sept ans au Nicaragua. Baratier Antoine, Saint Donat sur l’Herbasse, artisan. Barbey Charles, Genève, physicien. Barbey-Caroso Béatrice, Genève, enseignante. Barnier Louis Marie. Barnier Maurice, Versailles, trésorier du comité Nicaragua plusieurs années au temps du sandinisme. Bartonet Marie-Noëlle, Charleville Mezières, Ensemble !, La France insoumise et Attac. Bauer Monique, Bordeaux, ancienne membre du Comité de Solidarité avec le Nicaragua. Bazart Dominique, Colombes, ancienne militante du Comité de Solidarité avec le Nicaragua de Gennevilliers (1985-2002). Beaudet Pierre, Montréal, Nouveaux Cahiers du socialisme. Beauval Marité, Doué la Fontaine, vie au Nicaragua en 1972-73. Beauval Valentin, Doué la Fontaine, vie au Nicaragua en 1972-73. Belorget Denis, Le Mayet de Montagne. Beltran Wladimir, Paris, comédien et musicien. Beltzaiz Patxi, Marseille. Bernard Stéphane, Mantes-la-Jolie, militant associatif et EELV du Mantois. Besancenot Olivier, Paris, ancien candidat à l’élection présidentielle. Bessières Marie, Buenos Aires, Argentine. Bidaux Michel, Paris, brigade de solidarité à San Miguelito en 1984 et 1985 et à Masaya en 1989. Bigeon Henri, La Rochelle. Bigeon Marie-Yvonne, La Rochelle. Billard Martine, ancienne députée, ancienne militante de la solidarité avec le Nicaragua, Parti de Gauche. Blache Philippe, Marseille, directeur de recherche. Blais Susanne, San José (Costa Rica). Blaustein Edgar, Montreuil, ancien «internacionalista» travaillant à l’Escuela de agromécanica» de Matagalpa. Bonnet Françoise. Bossis Marie, Bouguenais, psychologue clinicienne. Boucher François, Conseiller consulaire au Mexique et conseiller à l’AFE circonscription Amérique Latine et Caraïbes. Bougnères Alain, Paris. Boutrou Jean-Jacques, Montreuil, ex directeur du CICDA (1980-2004) et d’AVSF (2004-2012). Bosc Pierre-Marie, Rome, Coopération technique France Nicaragua 1984-85. Bouzidi Vega Lise, militante associative. Brabant Matthieu. Bracho Yoletty, Lyon, doctorante en Sciences Politique. Université Lumière Lyon 2. Branquino Tiago, Vevey, conseiller communal. Brunacci Jean, Rèze, secrétaire de l’Union régionale Solidaires des Pays de la Loire. Brosset Agathe. Canals Thierry. Canaud Pascal, Poitiers, ancien militant du « Comité Amérique centrale en lutte » de Poitiers (années 80). Carcenac Jean Claude, Prades le Lez. Carrasco Izayana. Carrasco Janine, NPA, ancienne brigadiste internationaliste au Nicaragua. Casado Colette. Casagrande Paolo, Vanves. Castelli Salvatore, Detroit (Michigan, USA). Cavaignac Frank, Annecy. Cazaux Muñoz, Pantxika, Baiona (Francia), enseignante. Cellier Pierre-Marie, Rennes, ex-maire adjoint d’Evry (91) / Jumelage Evry Esteli. Chabrol Didier, Montpellier. Chambeu Françoise, Paris, sociologue et enseignante. Chavon Pierre. Chazy Olivier. Chenaud Boris, Montpellier, enseignant chercheur, militant d’Ensemble!. Cheuvreux Evelyn, Paris, Vice-Présidente A. A. M. F.(Association des amis du Mexique en France). Cochet Hubert, professeur à AgroParisTech – Université Paris Saclay. Coll Figueras Daniele, Grenoble, Comité FAL Grenoble. Collombon Maya, Lyon, enseignant-chercheur. Colombini Christine, Montpellier, 6 ans au Nicaragua durant la révolution (1981-86). Concha Trujillo Ernesto, Marseille, formateur, membre de FAL - France-Amérique latine. Coquerel Eric, Député de la France insoumise de la Seine Saint Denis, coordinateur du Parti de Gauche. Corbière Alexis, Bagnolet, Député France Insoumise de la Seine Saint Denis. Coronado Sergio, ancien député des Français d’Amérique latine et Caraïbes. Cossart Jacques, Bagnolet, économiste, Attac. Cours-Salies Pierre, professeur émérite, sociologue. Cuba Catherine, Paris. Cuenca Eliane, Ajaccio. Cuffini Emmanuel, Evry/Montreuil . Cyroulnik Alain . Daeschner Morgane, Bordeaux, ayant vécu et travaillé au Nicaragua. Dandrès Christian, Genève, juriste. Daniel Patrice, syndiqué retraité CGT . Danigo Nicolas, Rimont, a travaillé au Nicaragua en 1989-1990 sur des projets d’alphabétisation et de développement agricole. Dao Kim Lan, Locmiquelic. Daucé Noël, Saint Maur (Val de Marne). de Courville André. de la Siega Virginia, Paris, Commission Amérique Latine du NPA. de la Vega Anne Cristina, Berlin, universitaire. de Rham Geneviève, Lausanne, physiothérapeute. Debourdeau Jean Pierre, Marsannay-la-côte, syndicaliste FSU. Delarue Jocelyne, Lyon. Delbeke Olivier, Val de Marne, syndicaliste . Deleville Claude. Denferd Jean Louis, Fontenay le Comte, Brigadiste. Dévé Fréderic, Rome, écrivain. Deydier Joël, Nîmes, ex militant de la solidarité avec les peuples d’Amérique centrale. Dietsch Laurent, Avignon, agroéconomiste. Doligez François, Paris, agroéconomiste. Duguet Robert, Crosne, militant politique. Duterme Bernard, directeur du CETRI - Centre tricontinental . El Abidi Habiba, Paris. Ely Camille, Paris. Epsztajn Didier, Paris, animateur du blog « entre les lignes entre les mots». Escarguel Christine, Rennes, ancienne brigadiste et anciennement résident à Evry (jumelée avec Estelí). Escarpit Françoise, Talence, journaliste honoraire, ancienne correspondante de presse en Amérique latine, militante associative. Etchezaharreta Charles, Hasparren (Pays basque). Falquet Jules, Paris, sociologue et féministe. Faure Alain, Paris, retraité-poète-militant syndical et politique de la fonction publique. Fauvet Marie-France, Paris. Fazan Liliane, Uruguay. Fenoy Gérard, Paris, inspecteur Jeunesse & Sports. Féral Sophie. Ferré Cathy, Marseille, enseignante, membre de France Amérique Latine et brigadiste au Nicaragua en 1984/1985. Ferreira Elisabeth, Genève, juriste. Flecha Víctor-Jacinto, Asunción (Paraguay), sociologue, poète et écrivain. Fournier Marie-Pierre, Saint-Nazaire, enseignante retraitée, ex-brigade solidarité Nicaragua. Franco Hélène, Paris. Franco Hernando, Gentilly, militant associatif. Freguin Gresh Sandrine, Montpellier, chercheuse au Cirad. Frère-Escofier Ludovic, Paris. Garance Robert . Garcia Daniela. Garçon André, Brest, syndicaliste et ancien militant du Comité Amérique Latine. Garo Isabelle, Paris, enseignante. Gaudichaud Franck, Grenoble, universitaire et membre de France Amérique Latine. Geay Bertrand, Amiens, professeur de science politique. Gégout Catherine, Paris, ancienne Conseillère de Paris. Gelot Didier, Bagneux, Fondation Copernic. Gèze François, Paris, éditeur. Gilles David, Paris. Girard Charlotte, co-responsable du programme de la France insoumise. Gleizes Jérôme, Paris, conseiller de Paris. Glock Denis, Sans José (Costa Rica), enseignant, conseiller consulaire pour le Honduras, le Nicaragua et le Costa Rica. Gonda Noémi, Uppsala (Suède), chercheuse, Université Agronomique Suédoise. Gonthier Alain, Vevey (Suisse), conseiller communal. Gonzalez Pina, Bastia Mondovì. Grégoire Jean, Oppède. Gueniffey Gérard, Sant Nazaire, ex membre du Comité de Solidarité Nicaragua de St Nazaire 1986-1990, retraité EN, CGT. Guibet Lafaye Caroline, Bordeaux, directrice de recherche en sociologie. Guillaudat Patrick, Choisy le Roi, syndicaliste et membre de France Amérique latine. Habel Janette, Paris, universitaire. Haulon Jean-François, Doué La Fontaine, très forts liens d’amitié avec des Nicaraguayens après avoir vécu dans ce pays en 1972-1973. Henriquez Gloriantonia, Paris, écrivain/traductrice nicaraguayenne résidente en France. Hervieu Benoit, Paris, enseignant à l’Institut des hautes études d’Amérique latine (IHEAL). Hoareau Bernard. Hocdé Henri, St Gely du Fesc, retraité, agronome, chercheur formateur, engagé avec le Nicaragua depuis plus de quarante ans. Hocdé Josiane, St Gély du Fesc, citoyenne engagée dans la solidarité pour le Nicaragua. Hoffmann Odile, Paris, directrice de recherche IRD - géographe. Hollard Antoine. Hommerich Hans, Lange Hörst Hattingen, Allemagne. Houdouin Gilles, Le Havre, enseignant, conseiller régional de Normandie, Ensemble !. Huybrechs Frédéric, Anvers (Belgique), doctorant en Etudes du Développement. Jahel Camille, Dakar (Sénégal), chercheuse. Jardinet Sylvanie, Les Sables d’Olonne. Johsua Florence, Paris, politiste, université Paris Nanterre, membre de la Fondation Copernic. Johsua Samy, Marseille, professeur des Universités. Jouhaud Elisabeth, Paris. Khalfa Pierre, Paris, économiste, ancien président de la Fondation Copernic. Kraeur Rolf, Zurich (Suisse), syndicaliste. Krivine Alain, Paris, ancien candidat à l’élection présidentielle. Krzywkowski Isabelle, Grenoble, professeure de littérature générale et comparée - SNESUP-FSU. Larive Michel, Arrout (Ariège), député La France Insoumise. Le Bot Yvon, sociologue, directeur de recherches émérite, EHESS . Le Quang Matthieu, Barcelone, politiste. Lebrun Gerald, Paris. Leclercq Loys, Locmiquelic. Legay Geneviève, La Trinité, éducatrice spécialisée, retraitée, adhérente militante à Attac – Ensemble !. Legrain Sarah, secrétaire nationale du Parti de gauche. Legros Alex, Le Mans, syndicaliste CGT. Lehmann Christiane. Lehmann Richard. Lelièvre Marie-Claude, Chantepie. Lesaffre Dominique, directeur général de la SIDI. Levard Laurent, Paris, agroéconomiste, ancien enseignant-chercheur à l’Université centroaméricaine de Managua (UCA), militant du Parti de gauche et de la France Insoumise. Levard Sabine. Levesque Robert, Maisons-Laf tte. Lillo Natacha, Montreuil, ancienne du Comité de solidarité avec le Nicaragua (CSN), maître de conférences. Lochhead Robert, biologiste, Nyon (Suisse). Lormand Clara, Genève. Lopez Jaime, Bourguignon-lès-Morey. Lopreno Dario, Genève, enseignant, syndicat SSP. Mahieux Christian, Commission internationale de «Solidaires». Mairena Zuniga Scarlett, Paris. Maldidier Christophe, Montpellier. Malifaud Jean, Paris, a enseigné les mathématiques à la UNAN de Managua en 1984. Mamet Jean-Claude, Paris, syndicaliste, Ensemble !.Maraux Florent, Montpellier, chercheur, fondateur et secrétaire général du CSN (1977-79), militant internationaliste de la réforme agraire (Somotillo, 1980-82), ancien correspondant à Managua du Comité scientifique de solidarité avec le Nicaragua (1982-87). Martin Myriam, Toulouse, conseillère régionale Occitanie France Insoumise, ancienne brigadiste au Nicaragua en 1989. Martin Olivier, Saint Maur (Val-de-Marne). Marty Christiane, Paris. Masserey Marie-France, Lausanne, éditrice. Massiah Gustave, Paris, Cedetim. Mayet Alexis, Saint-Germain-des-Fossés (Allier), conseiller municipal, militant anticapitaliste unitaire. Mazoyer Marcel, Villejuif, professeur émérite, Institut national agronomique Paris-Grignon. Medina Felicia, Bagneux. Merlet Michel, Bagneux, collaborateur du FSLN (1978-79), engagé dans la mise en œuvre de la réforme agraire sandiniste de 1979 à 1987 (directeur de l’Institut de réforme agraire d’Estelí en 1979-80), directeur d’aGter. Messaoud Romdhani, Tunisie, militant des Droits de l’Homme. Meyran Amandine, Limoges, co-fondatrice de Loulook Kids. Michelet Dominique, Paris, directeur de recherche émérite au CNRS. Molina Renata, Le Kremlin-Bicêtre, militante associative. Molo Romolo, Genève, juriste. Montoya Violeta. Morand Coralie, Orly, doctorante en anthropologie à l’université de Nanterre. Morder Robi, Paris, juriste. Morel Darleux Corinne, Conseillère régionale Auvergne Rhône Alpes et secrétaire nationale du Parti de gauche . Mric (Aymeric Chastenet), Paris, dessinateur de presse. M’u Jacques, éditeur (ABC Editions). Munting Monique, Bruxelles, anciennement responsable de projets au Nicaragua. Nemoz Josiane, Seynod (Savoie), présidente du Comité de solidarité d’Annecy avec les peuples d’Amérique centrale (COSAPAC) de 1985 à 2008. Neuville Richard, Aubenas, ancien brigadiste, Ensemble !. Nicolas Monique, Audenge, ancienne brigadiste. Olivier Anne, Boissy le Cutté. Oreamuno Núñez María Elena, San José (Costa Rica), professeur. Ortega Elsa, Paris. Pache Laurence, secrétaire nationale du Parti de gauche. Palacio Llanos María Rosario, Gijón (Asturias, España), médecin. Pallais Gabriel, Paris. Pallais Roger. Palumbo Patrick, San José (Costa Rica), Chef. Paris Patricio, Paris, ancien prisonnier politique de la dictature Pinochet. Paul-di-Vincenzo Eliane, La Turballe (44420), Retraitée. Pavie Pascal, Festes, ancien brigadiste. Paquiet Pierre, Limoges, Cadre de collectivité territoriale. Parvex Ricardo, Paris, journaliste, ancien brigadiste au Nicaragua (1984). Perea Elisabeth, Vétraz-Monthoux, infirmière MSF, 2ans au Nicaragua (2000/2002). Perfetta Gilles, Vevey (Suisse), conseiller communal. Pertus Armelle, Paris, porte-parole du NPA . Peyraube Marie, Rennes, brigadiste étés 1984 et 1985. Peyrotte Claudine, Paris, ancienne brigadiste et militante du Comité de Solidarité avec le Nicaragua. Pezet Marine, Grenoble. Picquart Michel, Mexico, physicien. Pino Sergi, Bellinzone (Suisse), éditeur du bimensuel Solidarietà. Ploeckl Huguette, La Chapelle-Heulin, retraitée de l’enseignement et militante de la solidarité avec les peuples d’Amérique Latine, dont le Nicaragua. Poliak Claude, Paris, sociologue. Pommier Denis, Toulouse, agroéconomiste. Posado Thomas, Marseille, docteur en science politique à l’Université Paris-8. Pot Basile, Paris, cheminot, syndicaliste. Ancien militant du CSN. Poupin Christine, Rouen, porte-parole du NPA . Poutou Philippe, Bordeaux, ancien candidat à l’élection présidentielle. Prady Geneviève, Clapiers, économiste. Prat Christian, Castries, Chercheur en sciences du sol à l’IRD, SNTRS-CGT-IRD, Ancien représentant du comité de solidarité France-Nicaragua à Managua, partenaire de l’Institut National Nicaraguayen de l’Environnement (IRENA) et de l’Université Nationale Agraire (UNA) (1984-1989). Prat Frédéric, Claret, agronome ayant soutenu la révolution nicaraguayenne sur place (1985-1991). Préneau François, Nantes, retraité, syndicaliste, ancien co-animateur du Comité FAL/CSN. Présumey Aline Paule, Valence, bibliothécaire retraitée. Présumey Vincent, secrétaire départemental de la FSU de l’Allier. Pronzini Matteo, Bellinzone (Suisse), député, syndicaliste. Prunhuber Carol, Floride (Etats-Unis), écrivain. Puyade Jean, Paris, enseignant, association culturelle «La Casa de Santa Fe en Paris». Rais Martine, Lausanne, Suisse, médecin. Rakotondrainibe Mamy, Paris, militant contre l’accaparement des terres. Ramírez Fuentes Fernando, Santiago de Chile, professeur. Reboux Claudine. Réchauchère Olivier, Orsay, agronome. Renier Louis-Michel, Saint Germain des prés (Maine-et-Loire), prêtre. Retana Calderón Roger, Costa Rica. Revret Annette, Marseille. Riot Sarce Michèle, Paris, historienne. Rippe François, Morlaix, ancien militant du CSN et des brigades de solidarité avec le Nicaragua (1984). Robert André, Nantes, technicien, syndicaliste. Robert Sylvie. Roth André-Noël, Bogotá, professeur à l’Université Nationale de Colombie. Roudaut Cyril, Orly. Roux Hélène, Paris, universitaire. Ruiz Francis, Caen, Architecte / auto convoquée. Saint Jean Henri, formateur retraité, brigadiste puis formateur d’éducateurs sociaux à Managua. Salama Pierre, Paris, latino américaniste, professeur émérite. Saltiel Sylvain. Samary Catherine, économiste, altermondialiste. Sanchez José, La Chaux-de-Fonds (Suisse), membre de ‘Solidarités’. Sanchez Mariana, Clichy, SNJ CGT, ancienne représentante du CSN à Managua. San Sebastian, Clemente. Sarda George, Paris, enseignant, NPA. Sautier Denis, Clapiers, agronome. Scotto di Rinaldi Hélène, Tanger, stagiaire au Nicaragua en 1998, représentante d’ONG. Segui Miguel, retraité, NPA. Sellin Jean-Christophe, conseiller régional Occitanie et secrétaire national du Parti de gauche. Sfez Paul, San José (Costa Rica), ingénieur agronome. Silberman Elena, Narbonne, ancienne résidente au Nicaragua dans des années 80. Silberman Jean-Hugues, Narbonne, militant de la solidarité (CSN, CCST) de 1979 à 1983, logisticien conseiller des ministères du Transport et du Commerce intérieur du Nicaragua de 1984 à 1991, ex-Maire adjoint de Sète, militant de la France insoumise. Silberstein Patrick, Paris, éditeur Syllepse. Simon Patrick, Saint-Denis (93), ingénieur agronome, ex-brigadiste 84-85-89. Simonnet Danielle, conseillère de Paris, coordinatrice du Parti de gauche. Sultan Philippe, membre de la fondation Copernic. Tabard, Gilles, Paris. Techer Valérie, adjointe au Maire de Champigny-sur-Marne, ville jumelée avec Jalapa, Ensemble !. Thomas Jean Baptiste, maître de conférences en civilisation latino-américaine, Université de Poitiers. Toussaint Eric, Belgique, économiste et politologue, CADTM, militant internationaliste. Touzard Jean-Marc, Montpellier, Chercheur, agronome engagé dans des projets de développement au Nicaragua en 1985 et 1986. Tranchant Christiane. Treillet Stéphanie, Seine et Marne, économiste, ancienne militante de la solidarité avec l’Amérique centrale. Treppoz Romain, ancien brigadiste, membre fondateur du CGSN (Comité Gennevillois de Solidarité avec le Nicaragua). Tristram Marie Louise, Paris, retraitée. Troadec Pascal, Grigny, maire-adjoint ville de Grigny, Conseiller agglomération Grand Paris Sud. Trouche Gilles, Montpellier. Trousselle Anaïs, Montpellier, doctorante en géographie à l’Université Paul-Valéry (Montpellier) sur le thème de l’agriculture familiale et les migrations dans le nord du département de Chinandega. Tutin Christian, Paris, économiste, Université de Créteil, ancien directeur de la revue Nicaragua Aujourd’hui. Tyrou Emma, Paris, chercheuse en sciences politiques et développement agricole, ancienne analyste auprès du Council on Hemispheric Affairs (Washington D.C.). Udry Charles-André, Lausanne, directeur du site alencontre.org et des Editions Page deux. Valdy Christiane, San José (Costa Rica), présidente de l’association Français du monde - ADFE Costa Rica. Valette Jean Paul, Sarlat. Vandepoorte Serge, Bastelicaccia-Corsica, ancien membre des brigades de Solidarité avec le Nicaragua. Vega Salazar Nestor, ex-réfugié politique chilien. Vianna Pedro, Paris, poète, traducteur, homme de théâtre, ancien réfugié du Brésil au Chili puis du Chili en France. Villa Christine, Vendémian (Hérault), agronome solidaire de 85 al 90 au Nicaragua. Vire Emmanuel, Paris, syndicaliste SNJ CGT. Vullion Hervé, Paris, ancien responsable des brigades du CSN. Youchenko Philippe, Marseille, Ensemble !. Zafari Sophie, France, syndicaliste. Zeledon Evelyn, Paris, membre du collectif Pico y Pala. Zingone Zingonia, San José (Costa Rica), poète. Zuppinger Urs, Lausanne, urbaniste à la retraite, membre du syndicat Unia et membre actif du Syndicat suisse des services publics (SSP).

     

    NOUVEAUX SIGNATAIRES DE L'APPEL DEPUIS SA PUBLICATION EN JUILLET 2018 :

    Bessaguet Catherine, Lavausseau, enseignante, membre de la France insoumise. Bloch-London Catherine, ancienne brigadiste. Brotel Louis. Capietto François, Nice, enseignant, agroéconomiste au Nicaragua de 1982 à 1990. Celle Jano. Crippa Patrice, Versailles, membre des brigades de construction avec FAL de 1987 à 1989. Cyroulnik Philippe. Divès Jean-Philippe, membre de la direction nationale du NPA. Dominguez Michele. Dominguez Romain, Poitiers, militants sandinistes à Paris des années 1980. Donabin Michel, militant associatif, FAL. Espinoza Alejandro, Paris, franco-nicaraguayen, militant associatif. Faure Gérard, Savigny-sur-Orge, enseignant retraité, brigadiste au Nicaragua en 1984. Garcia David, Lyon, militant syndicaliste. Gomez Simon, Paris. Hardy Jean-Pierre, brigade de la solidarité avec le Nicaragua, 1984 Pueblo Nuevo, 1985, Los Encuentros. Hemmerlin Raphaël, Bordeaux, salarié. Hernández Luis, Lille, Nicaragua Libre. Husse Jean-Louis. Lamon Jessica, Bordeaux, conseillère client. Lasserre Virginie. Lopez José. Malewski Jan, Paris, rédacteur de la revue Inprecor, Medina Lucile, Montpellier, enseignante-chercheur en géographie. Mollex Colette, Montpellier. Picard Jacques, Evry, ancien permanent de la Maison du Monde d’Evry. Raiola Joan, Paris. Reboud Patrick, Dakar, Sénégal, EEAS-DAKAR. Robion Patrick. Ruchaud Michel, Nantes, ancien brigadiste en 1988. Sabatié Jean-Louis. Tabar-Nouval Marie-Claude, Paris. Vila Rozano Roxana, Paris. Vila Serge, ancien brigadiste au Nicaragua de 1986 à 1990. de Villejuif Marie-Paule. Zuniga Patricia, militante associative, FAL.